0

3 chanteurs japonais à découvrir d’urgence

La scène musicale japonaise compte des artistes talentueux qui restent encore méconnus du public occidental. Si les groupes de K pop connaissent actuellement un vif succès, il est également intéressant de s’ouvrir à d’autres genres de musique signés également par des artistes japonais. À cet effet, je vous propose aujourd’hui de découvrir 3 chanteurs  japonais qui font de bons sons.

chanteur japonais

Hiroshi Tamaki

Hiroshi Tamaki est un chanteur japonais qui s’est fait connaitre par le grand public en 2004 avec le titre « Seasons » issu d’un album éponyme. Il sort dans la foulée un autre titre intitulé « Émotion » qui rencontre d’emblée un grand succès. Les singles s’enchainent et Hiroshi étonne le public japonais avec des titres entrainants comme Love goes eyes et Kibou no Umi/Ame qui a pris place dans les Charts japonais. En 2008, il sort un deuxième album intitulé « Bridge ». Plus sobre et plus posé que le premier opus, cet album est suivi un an après par la sortie de « Times » et de « Start » en 2011.  Hiroshi Tamaki séduit par sa voix, mais également pour ses paroles pleines de sens. Je vous recommande vivement d’écouter le titre « Let’s Dance », parfait pour l’été !

Nakajima Takui

Si vous n’aimez pas trop la variété et les chansons pop, Nakajima Takui va vous émerveiller avec ses titres aux sonorités rock. Ce chanteur japonais n’est certes pas très connu en France, mais il reste qu’il fait de la bonne musique et d’ailleurs, au Japon, il compte parmi les artistes en vogue du moment. Pour sa musique, il s’inspire d’artistes de rock comme les Beatles, Hide ou encore Boowy et définit son style comme du classique rock. Nakajima Takui commence à se faire connaitre en 2009 avec le titre Triangle.

À l’époque, sa musique tanguait vers le « visual kei », un style qu’il a peu à peu délaissé et qu’il a complètement zappé avec le single « Pierce » qui a connu un vif succès dès sa sortie. C’est en 2000 que Nakajima Takui commence à se créer un nom, notamment en participant à un concert donné au Café le Psyence aux côtés de Transtic Nerve et de Dope HEADz. Il sort dans la même année un premier album intitulé Nuclear Sonic Punk, en collaboration avec le groupe américain ZILCH et Matt Sorum, l’ex-batteur de Guns ‘n roses. Si vous aimez les basses énervantes et les solos endiablés alors, je vous conseille d’écouter l’album Chunky God Pop qui s’inspire énormément du style d’Elvis et de Boowy.

Akanishi Jin

Ancien membre du groupe KAT-TUN, Akanishi Jin est un chanteur japonais qui s’est fait connaitre sur la scène internationale en 2010 où il a notamment effectué deux tournées (Akanishi Jin Star Live You & Jin) se composant de 32 dates à travers les États-Unis. En choisissant de quitter son groupe, Akanishi Jin s’ouvre à de nouveaux horizons et commence sa carrière solo en signant avec le label Johnny’s Entertainment et Warner Music. L’Yellow Gold Tour 3010 confirme sa notoriété aux États-Unis et les concerts qu’il donne à New York, Chicago, Los Angeles et Houston affichent salles pleines.

À noter qu’il a également chanté quelques titres pour MTV à New York lors d’un concert privé. En 2011, Akanishi sort un album étonnant, intitulé Eternal, et sort dans la foulée un premier DVD live des concerts qu’il a donné lors du Yellow Gold Tour 3011. Akanishi Jin a déjà prouvé qu’il avait du talent à revendre et si après avoir écouté « Sun burns down », vous serez sous le charme.

Ces 3 chanteurs japonais sont à découvrir absolument, ne serait-ce que pour élargir vos gouts musicaux !

CommentLuv badge