0

Expérience : vivre dans un temple bouddhiste

J’ai eu la chance de passer quelques jours dans un temple bouddhiste en Thaïlande. Ce voyage fut l’une des belles expériences que j’ai faites et que j’aimerais réitérer. Vivre dans un monastère implique que vous devez laisser le monde moderne pour accéder à un monde de bien-être. Pas de portable ni d’ordinateur, pas de musique et il est interdit de parler que lorsqu’on vous le demande. Cela peut paraitre assez rude pour certains, mais pour aller à la rencontre du bonheur, cela est vraiment nécessaire. Pour ma part, j’ai passé quelques jours au temple bouddhiste de Nanachat et je vous propose aujourd’hui de lire le récit de mon aventure.

vivre dans un temple bouddhiste

En direction du temple bouddhiste thaïlandais

Vous devez savoir que l’on ne peut arriver à l’improviste au temple. Il faut leur adresser une lettre qui signale notre arrivée et attendre qu’ils nous répondent. J’ai dû attendre quatre jours avant qu’ils ne fassent suite à ma demande. Le lendemain, je me mis alors en route vers le monastère de Wat Pah Nanachat.

Mon arrivée dans le temple bouddhiste

En arrivant au temple, je me suis laissé envahir par une sérénité absolue. En effet, le calme et le silence résidaient en ces lieux. Un moins qui avait pour responsabilité de recevoir les nouveaux arrivants m’accueillit et m’expliqua les règles de conduite à adopter en ces lieux. Il m’expliqua alors les cinq préceptes de formation, à savoir : s’abstenir de prendre tout ce qui n’est pas donné ; s’abstenir de mettre intentionnellement fin à la vie de toute créature vivante ;  s’abstenir de discours injurieux ou malveillant ; s’abstenir de toute activité sexuelle et s’abstenir de prendre des boissons alcoolisées, de la drogue, ou du tabac.

Ensuite, il me partagea trois préceptes de renoncement à suivre. En effet, l’on ne peut pas disposer de téléphone portable ni de livre distrayant ni de jeux et autres artifices dans le temple ; on ne peut pas manger dans l’après-midi et on ne peut pas dormir sur un lit. Après quelques conseils, il m’emmena en direction du dortoir des invités où je dus dormir à même le sol, sur un matelas rigide. Il me donna un ensemble blanc que je devrais porter le long du séjour, une torche et une serviette de toilette.

Mes premiers pas dans un temple bouddhiste

Le levé se fait à 3 heures du matin et le chanting de 3 h 30 à 4 h. Vient ensuite la séance de méditation de 3 h 30 à 5 h. Le nettoyage, la récolte de nourriture et la cuisine se font de 5 h à 8 h et l’on déjeune à 8 h. Nous avions un peu de temps libre de 10 h à 16 h et le Nam pana était prévu à 16 h. Pour terminer la journée, nous devions enchainer le Chanting et la méditation de 18 h à 20 h. C’était une routine que je devais suivre pendant tout mon séjour.

À la fin de l’expérience, je m’en suis trouvé plus reposé. Cette mode de vie a été salvatrice et m’a appris que vivre simplement apportait beaucoup de bien tant au corps qu’à l’âme. D’ailleurs, je souhaite à tous les voyageurs de vivre une telle expérience. Cela pourrait bien faire partie de votre visite de Bangkok.

CommentLuv badge